Maeckes logo

<    1      2    >


Signe moins

Pour un signe moins (–) nous pensons immédiatement à une soustraction et des nombres négatifs. Ce n'est pas mauvais, mais il y encore plus dedans.

 


Soustraire

La calculation de

5 – 2 = 3

est clair. Il est un peu plus difficile à

2  – 7 = –3

parce que ici on crée un nombre négatif. Encore un peu plus compliqué est

5 – (–2) = 7

parce qu'ici, il faut utiliser une règle bien connue

 + + = + 
 + – = – 
 – + = – 
 – – = + 

 


Fractions

Et qua penser de

0,5 = 2−1

Ici nour ne créons aucune valeur négatif, et bien sûr, nous utilisons un signe moins. Pour beaucoup de gens c'est déroutant. Vous pouvez écrire une fraction

Nous voyons ici que des nombres avec un exposant négatif ne sont que des fractions, parce que

Il s'agit des nombres décimaux que nous utilisons.

 


Fonctions inverses

Le signe moins est aussi utilisé dans des fonctions inverses. Le format est

f (x)  avec l'inverse  f  − 1(x)

Donc

sin-1     pour le sinus inverse
sinh-1   pour le sinus hyperbolique inverse

est aujourd'hui habituel. C’est très pratique sur les calculatrices.

 


Nombres imaginaires

Pour l'inverse de l’unité imaginaire il s'applique

i –1 = –i

C’est seulement possible parce que i n’a aucune valeur réelle.

 


Information additionelle

Le mathématicien allemand Johannes Widmann (1460 - 1498) a introduit le signe plus et le signe moins.

 


Deutsch   English   Español   Nederlands